accueil

 

Ce n'est pas le site officiel.

Ce site est pour information seulement. Si vous souhaitez voir le site original visite http://www.minagri.dz/

 

Dans le cadre de la politique générale du Gouvernement et de son programme d'action approuvés conformément aux dispositions de la Constitution, le ministre de l'agriculture propose les éléments de la politique nationale dans les domaines de l'agriculture et des forêts et en assure la mise en œuvre, conformément aux lois et règlements en vigueur.

Il rend compte des résultats de son activité au Chef du Gouvernement et au Conseil des ministres, selon les formes, modalités et échéances établies ".

Le ministre de l'agriculture exerce ses attributions sur :

- L'ensemble des activités liées à la préservation, la mise en valeur et l'extension du patrimoine foncier agricole,

en vue d'assurer et de promouvoir la production

- Les activités liées à l'aménagement et à l'exploitation du fonds national forestier et à la protection de la flore et de la faune

- Le ministre de l'agriculture participe, en liaison avec le ministre chargé des ressources en eau, à la définition de la politique en matière d'hydraulique agricole. Il définit les conditions de développement, de valorisation et d'utilisation des ressources en eau à usage agricole

- Le ministre définit également, avec les ministres concernés, la politique d'intégration agro-industrielle

Le ministre de l'agriculture a l'initiative pour proposer et impulser toute mesure d'intégration économique par la promotion de la production nationale de produits, d'équipements et de matériel utiles au développement des activités de son champ de compétence.

- Il participe, en ce qui le concerne, à l'élaboration de la politique générale en matière d'aménagement du territoire

- Il développe toute action à même d'assurer la sécurité alimentaire du pays

Pour assurer ses missions définies ci-dessus, le ministre de l'agriculture :

- Propose et anime toute mesure de soutien de l'Etat aux producteurs

- Initie et met en œuvre toute mesure à caractère législatif ou réglementaire régissant son domaine de compétence et veille à son application

- Elabore les projets de lois et les règlements relatifs notamment à :

  • l'exploitation des domaines fonciers agricoles, forestiers et pastoral
  • l'application des règles régissant la production des semences, plants et 
    animaux reproducteurs
  • l'utilisation des parcours steppiques et forestiers
  • l'exercice des activités vétérinaires et phytosanitaires

et l'orientation agricole de manière générale 

- Il favorise la création de cadres de rencontres et d'échanges d'informations techniques et professionnelles qui concourent au renforcement de la sécurité alimentaire du pays

Le ministre de l'agriculture veille à la valorisation des activités de son domaine de compétence :

A ce titre :

- Il définit les modalités de mise en valeur et d'aménagement des zones arides et semi-arides

- Il définit les modalités de soutien à l'amélioration de la production

- Il initie et met en œuvre les politiques incitatives en vue d'orienter et de soutenir la production

- Il propose les mesures de fiscalité adaptées au secteur agricole et à son environnement

- Il définit les conditions d'élargissement de la couverture des besoins en financement

- Il adopte les formes et les niveaux d'incitation à l'augmentation de la production, en fonction des objectifs planifiés et des zones naturelles homogènes

- Il arrête les mesures spécifiques, complémentaires à l'instrumentation globale de régulation de l 'économie nationale

- Il assure l'initiation des mesures d'ajustement en matière d'amélioration de l'organisation et de l'action des services en amont et en aval de la production

- Il assure l'adaptation et le renforcement des réseaux de mise en marche de production, notamment, par la mise en œuvre d'infrastructures appropriées de collecte, de stockage, de conditionnement et des cadres organisationnels nécessaires

- Il développe les instruments d'action sur les prix des produits et facteurs de production

- il suscite l'organisation des professions et édicte la réglementation en la matière.
L'autorité phytosanitaire est assurée par l'administration centrale du Ministère de l'Agriculture.